Foto_Rehberger_Barbara_Klemm.b.jpg

L’artiste 

° Tobias Rehberger

Tobias Rehberger (*1966 à Esslingen am Neckar, vit et travaille à Francfort-sur-le-Main) fait partie des artistes allemands contemporains les plus remarquables – comme en a témoigné notamment l’aménagement du Café-Bar qu’il a réalisé dans les Giardini de la 53e Biennale de Venise et qui lui a valu le Lion d’Or. 

L’œuvre de Rehberger se caractérise par une grande diversité de médiums et, faisant fi des barrières de genre, associe les domaines de la peinture, de la sculpture, du design, du graphisme et de l’architecture. Ses vastes installations et ses objets créés pour un lieu précis tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ne possèdent pas seulement un caractère esthétique mais aussi fonctionnel. Les spectateurs se retrouvent dans des environnements colorés et insolites, qui les invitent à l’interaction. Cultures savante et populaire se fondent et désorientent la perception quotidienne. Rehberger adapte les classiques du design et les œuvres d’art modernes au même titre que des objets quotidiens et banals, qui trouvent un nouveau contexte sous une forme distanciée ou dans une matérialité inaccoutumée. 

Rehberger s’est livré à plusieurs interventions dans l’espace public, notamment avec les projets de sculptures qu’il a réalisés à Münster ou à la Bibliothèque Nationale de Berlin. Ses travaux ont figuré dans d’importantes expositions collectives et son œuvre a été présentée dans de vastes expositions individuelles à l’échelle internationale : par exemple en 2014 à la Schirn Kunsthalle de Francfort-sur-le-Main, en 2008 au Stedelijk Museum d’Amsterdam, en 2005 au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia de Madrid, en 2002 au Palais de Tokyo, à Paris.

L’artiste entretient d’étroites relations avec les deux établissements, la Fondation Beyeler aussi bien que Vitra, d’une part par son approche artistique, de l’autre grâce à plusieurs projets d’expositions et coopérations. 

Voici ce que Rehberger dit de « 24 Stops » : « Ce projet associe géographiquement et de manière exemplaire deux centres majeurs de l’esthétique : le Vitra Campus de Weil am Rhein et la Fondation Beyeler de Riehen. C’est-à-dire l’œuvre d’art comme objet fonctionnel et l’objet fonctionnel comme œuvre d’art. Le paysage superbe et l’immersion dans la nature complètent cette expérience. » 

Rehberger a étudié entre 1987 et 1993 auprès de Thomas Bayrle et de Martin Kippenberger à la Staatliche Hochschule für Bildende Künste, Städelschule, de Francfort-sur-le-Main. Il y enseigne la sculpture depuis 2001 et a été sous-directeur de la Hochschule jusqu’en 2015



PARTAGEZ VOTRE EXPÉRIENCE

° #rehbergerweg

Partagez vos impressions du #rehbergerweg sur Instagram, Twitter et Facebook. Nous présentons ici les plus belles prises de vues. Peut-être y retrouverez-vous vos photos ?

Instagram >

hashtag_teaserbild




«24 STOPS»

° Making-Of

Un film sur la genèse des 24 jalons.